Cette excellente série documentaire en 6 épisodes d’1h raconte la vie de l’artiste Andy Warhol à travers son journal intime.

Andy Warhol consignait via son amie Pat Hackett chaque fait, chaque rencontre, chaque émotion dans un journal qui fut publié en 1989. La série est exceptionnelle car elle dépeint les années 80, les années Sida, ses amours avec Jed Johnson et John Gould, ses liens ambigus avec Jean-Michel Basquiat, ses fréquentations avec le milieu gay NYC, notamment avec Keith Haring. Une vie richement mondaine et artistique new-yorkaise dans un atelier d’artistes qui ressemblait plus à une fabrique mais où l’impossible n’était pas permis grâce aux évolutions de la société : le magazine, la pub, la mannequinat, la télévision, …

Et puis, il y a sa voix reconstituée par ordinateur qui raconte l’histoire. C’est l’anecdote marketing du producteur Ryan Murphy qui fait vendre la série mais qui n’est, de mon point de vue, qu’anecdotique.

Richement illustrée, la série donne la parole à de nombreux ami·e·s et personnalités ayant connu Andy Warhol comme John Waters, Rob Lowe, Julian Schnabel, Jeffrey Deitch

Comme de nombreuses séries documentaires (Netflix et autres), c’est un peu long (il y a pas mal de répétitions qui auraient pu être évitées) et on sent que la production a allongé la sauce pour je ne sais quelle raison… mais cela n’en est pas moins passionnant pour autant. Donc, ne boudez surtout pas votre plaisir si vous aimez les années 80 ou simplement si vous avez envie de découvrir la vie intime d’Andy Warhol.

Partagez avec vos amis !Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Email this to someone
email