Je vous l’avais déjà écrit, la Belgique est fortement représentée au Festival de Cannes cette année avec pas moins de 3 films majoritaires en compétition et 9 co-productions minoritaires.

En 24h, ce sont 3 films « belges » que les festivaliers ont pu découvrir.

Le Otto Montagne de Félix van Groeningen et Charlotte Vandermeersch

Les Huit Montagnes, c’est l’histoire d’une amitié. Celle d’enfants, devenant des hommes, qui tentent de ne pas marcher dans les pas de leurs pères, mais qui, à travers les chemins qu’ils prennent, finissent toujours par revenir chez eux. Pietro est un garçon de la ville, Bruno est le dernier enfant d’un village de montagne oublié de tous. Au fil des années, Bruno reste fidèle à sa montagne, tandis que Pietro est celui qui vient et repart. Leurs expériences leur font connaître l’amour et la perte, leur rappelant leurs origines et laissant leurs destins se dérouler, alors que Pietro et Bruno découvrent ce que signifie l’amitié éternelle.

👉 Compétition officielle

Alma Viva de Cristèle Alves Meira

Comme chaque été, la petite Salomé retrouve le village familial, niché au creux des montagnes portugaises, le temps des vacances. Tandis que celles-ci commencent dans l’insouciance, sa grand-mère adorée meurt subitement. Alors que les adultes se déchirent au sujet des obsèques, Salomé est hantée par l’esprit de celle que l’on considérait comme une sorcière.

👉 Une co-production Portugal / France / Belgique

👉 Le film concoure pour la Caméra d’Or

👉 Semaine de la Critique

Les Harkis de Philippe Faucon

Fin des années 50, début des années 60, la guerre d’Algérie se prolonge. Salah, Kaddour et d’autres jeunes Algériens sans ressources rejoignent l’armée française, en tant que harkis. À leur tête, le lieutenant Pascal. L’issue du conflit laisse prévoir l’indépendance prochaine de l’Algérie. Le sort des harkis paraît très incertain. Pascal s’oppose à sa hiérarchie pour obtenir le rapatriement en France de tous les hommes de son unité.

👉 Un co-production France / Belgique

👉 Quinzaine des réalisateurs

Lors de notre live Instagram, Nicolas Gilson a émis un avis très favorable sur le son métrage de Cristèle Alves Meira, Alma Viva. Il a été plus réservé sur Le Otto Montagne, lui préférant un autre film de la compétition qui fut présenté le même jour, La femme de Tchaïkovski du réalisateur dissident russe Kirill Serebrennikov. Vous pouvez retrouver notre live chaque jour sur le compte misteremma sur Instagram.

Photos de Jeremy Jakubovisz pour misteremma.com :

Eva Longoria – ©Jeremy Jakubowicz Fashion Photographer Cannes Film Festival 2022
Katherine Langford – ©Jeremy Jakubowicz Fashion Photographer Cannes Film Festival 2022
Elle Fanning – ©Jeremy Jakubowicz Fashion Photographer Cannes Film Festival 2022
Partagez avec vos amis !Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Email this to someone
email