C’est l’histoire d’une jeune étudiante de 20 ans qui travaille dans un cinéma. Un soir, un spectateur lui commande des pop corns, elle fait quelques blagues qui tombent à plat mais lorsqu’il revient voir un autre film le soir suivant, le courant semble plus fluide. Les deux se plaisent…

Un premier rencard pas trop probant provoque un second et surtout de nombreux échanges WhatsApp prometteurs d’une belle histoire d’amour. en tout cas, les deux l’espèrent… mais la colocatrice de l’étudiante la met en garde : les hommes sont des monstres dont elle devrait bien se méfier… Du coup, le film oscille entre un comédie teenager et un film d’horreur !

Mais à force de se poser des questions sur les véritables intentions du garçon, la situation va vriller en un cauchemar tant pour l’une que pour lui. On assiste alors à une dénonciation #MeToo mais à l’envers !

Scénarisé et réalisé par des femmes, et issu d’une nouvelle écrite par une autre femme, Kristen Roupenian (publiée en décembre 2017 dans The New Yorker), ce film m’a profondément perturbé car il parle de la zone « grise » du consentement. Si la nouvelle a été très discutée sur les réseaux sociaux lors de sa sortie et qu’elle est devenue virale, on peut penser la même chose pour le film : il va enflammer vos discussions et les miennes par la même occasion. Et d’ailleurs, je passe immédiatement un message : si vous voyez ce film, dites-moi ce que vous en avez pensé. Perso, je me répète : il m’a beaucoup perturbé.

Il y a notamment une scène terrible où les deux protagonistes ont leur première relation sexuelle, et l’héroïne parle avec son double. Elle n’a plus envie de coucher mais que faire !? « Pars » lui dit son double. « Mais non, ce serait pas sympa » réfléchit la jeune fille… Est-ce un viol ? Il y a consentement. Est-ce un abus de confiance ? Mais le garçon est totalement en confiance et ne perçoit rien de ce qu’il lui arrive… On est donc dans cette zone « grise » du consentement. Ah que les relations sont compliquées. La morale de cette histoire pourrait bien être que, malgré toute la bienveillance que chacun et chacune ont pu mettre dans cette relation, un sentiment contraire et très perturbant se nouent entre les deux êtres, un sentiment destructeur pouvant aller jusqu’à la mort…

Fiche technique
Titre : Cat Person
Réalisation : Susanna Fogel
Avec : Emilia Jones, Nicholas Braun, Geraldine Viswanathan, Isabella Rossellini, Hope Davis
Genre : Drame, Thriller
Pays : États-Unis
Date de sortie : 14 février 2024 (Belgique)
Durée : 1h58

Affiche du film « Cat Person » de Susanna Fogel
Partagez avec vos amis !Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on google
Google
Share on pinterest
Pinterest
Share on email
Email