C’est lors d’un dîner entre ami·es que j’ai connu l’existence de la série documentaire de la RTBF « Ma rue couche-toi là » de Léa Zilber, Manon Mottard et Marc Dacosse.

L’idée sur papier est celle d’aller voir qui se cache derrière les murs, les fenêtres, les portes d’une rue d’une ville à Bruxelles et en Wallonie. Les rues ont un nom qui hante notre imaginaire : rue de la Paix, rue de la Gaieté, rue Paradis, rue des Apparitions, …

À l’écran, une sélection d’histoires qui pourraient nous sembler banales mais qui racontent un moment de vie, une émotion, un drame avec douceur et bienveillance.

Les films sont extrêmement écrit tant dans les histoires qui sont racontées (plus de 80 personnes ont été approchées, écoutées, scrutées pour composer le cast de chaque épisode) que dans la mise-en-scène à l’écran où chaque plan a été réfléchi et écrit.

Raconter la vie d’inconnu·es vous fera peut-être penser à l’émission Strip Tease mais, ici, nous sommes dans l’anti-chambre : tout est bienveillance, tout est douceur, rien n’est moquerie et tout est dans la réalisation de grande qualité, avec des images impressionnantes pour traduire la rue et les anecdotes.

Découvrir cette série documentaire fut une véritable surprise et un très beau moment cinématographique et télévisuel.

Partagez avec vos amis !Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Email this to someone
email