Ce samedi 15 octobre 2022, nous avons regardé le retour de la Star Academy sur TF1.

Retour vers le passé avec beaucoup… d’ennui !

Depuis 14 ans d’absence, de nombreuses émissions de télé-réalité ont vu le jour. Alors, on a du mal à comprendre comment on peut choisir 13 candidat·es qui chantent très bien, bien, moyennement bien ou pas du tout alors que The Voice a montré que la France avait d’incroyables talents. On se demande si les coachs se seraient retournés pour iels !? Sont-iels là pour apprendre ou juste pour se faire connaitre avant de devenir influenceur·ses ?

La nouvelle salve de profs manquent de charisme et l’ancien public – celleux qui ont grandi avec la Star Ac – est désemparé sur Twitter de ne plus retrouver Kamel Ouali et ses collègues…

Pourtant, les candidat·es de cette saison vont avoir fort à faire avec le nouveau coach de danse, Yanis Marshall, véritable star aux millions de vues sur sa chaîne Youtube. On se demande ce qu’il est aller faire dans cette galère car des danseurs et danseuses comme celleux avec qui il a l’habitude de travailler, il ne les trouvera pas au château de Dammarie-les-Lys.

Et puis, il y a Michaël Goldman, « fils de » mais aussi et surtout producteur et fondateur de la plateforme Tipee. Le nouveau directeur est à l’origine d’une polémique autour de sa plateforme après avoir tenu des propos controversés dans l’émission complément d’enquête : « J’assume tout ce qu’il y a sur ce site, du plus antisémite au moins antisémite, et du plus complotiste au moins complotiste ». D’après le site Wikipédia, Tipee héberge des auteurs et des vidéastes d’extrême droite, complotistes et permet de financer des contenus conspirationnistes. Pas vraiment le costume de celui qui doit donner l’exemple…

Quoiqu’il en soit laissons une chance à ces nouvelles stars de conquérir le cœur des téléspectateur·trices. Iels ont déjà des personnalités qui nous font les aimer ou les détester comme au bon vieux temps.

En terme d’audience, le téléfilm de France 3 a battu TF1 mais l’émission animée par Nikos Aliagas a créé l’événement : près de 50% des femmes responsables des achats (ce que l’on appelait « la ménagère » avant) de moins de 50 ans était devant la Star Ac. Et sur les autres cibles, la chaîne superforme avec 48% de part de marché sur les 25-49 ans, 51% sur les 4-14 ans et 60% sur les 15-34 ans. La part d’audience a même augmentée en seconde partie de soirée.

Et vous ? Vous en avez pensé quoi ?