Après 11 jours d’une édition exceptionnelle, le Jury du 75e Festival de Cannes, présidé par l’acteur français Vincent Lindon, entouré du réalisateur iranien Asghar Farhadi, de l’actrice et réalisatrice britannico-américaine Rebecca Hall, du réalisateur français Ladj Ly, du réalisateur américain Jeff Nichols, de l’actrice indienne Deepika Padukone, de l’actrice suédoise Noomi Rapace, du réalisateur norvégien Joachim Trier et de l’actrice et réalisatrice italienne Jasmine Trinca, a remis son palmarès parmi les 21 films présentés en Compétition cette année.

À la découverte de celui-ci, deux pensées sont venues à nous : tout d’abord une pensée chauvine, nous sommes fiers que les 3 films belges en compétition aient reçu un prix : sacre pour Lukas DHONT (Close), prix à la mesure de la carrière des frères DARDENNE (Tori et Lokita) est un prix du jury pour le duo Charlotte VANDERMEERSCH et Felix VAN GROENINGEN qui récompense cette belle histoire italienne.

La seconde pensée vient tout naturellement à la découverte de la présence de Claire DENIS dans le Palmarès dont le film « Stars At Noon » avait fait l’unanimité contre elle et la présence de deux ex-æquos qui nous fait dire que les délibérations n’auront pas été simples.

On ne peut que saluer les choix de sélectionner l’inclassable « EO« de Jerzy SKOLIMOWSKI et d’honorer d’une Palme d’or le nouveau long métrage de Ruben ÖSTLUND (Triangle of Sadness). Le réalisateur avait déjà reçu la Palme d’Or en 2017 pour son film « The Square« .

  • Palme d’or : TRIANGLE OF SADNESS (Sans Filtre) de Ruben ÖSTLUND
  • Grand Prix (ex-æquo) : CLOSE de Lukas DHONTSTARS AT NOON de Claire DENIS
  • Prix de la Mise en scènePARK Chan-wook pour HEOJIL KYOLSHIM (Decision To Leave)
  • Prix du ScénarioTarik SALEH pour WALAD MIN AL JANNA (Boy From Heaven)
  • Prix du Jury (ex-æquo) : EO de Jerzy SKOLIMOWSKI + LE OTTO MONTAGNE (Les Huit Montagnes) réalisé par Charlotte VANDERMEERSCH et Felix VAN GROENINGEN
  • Prix du 75eTORI ET LOKITA de Jean-Pierre DARDENNE et Luc DARDENNE
  • Prix d’interprétation FéminineZar AMIR EBRAHIMI dans HOLY SPIDER (Les Nuits de Mashhad) de Ali ABBASI
  • Prix d’interprétation MasculineSONG Kang-ho dans BROKER (Les Bonnes Étoiles) de KORE-EDA Hirokazu
  • Palme d’or du court métrage : HAI BIAN SHENG QI YI ZUO XUAN YA (The Water Murmurs) de JIANYING CHEN
  • Mention spéciale court métrage : LORI de Abinash Bikram SHAH

Le Prix œcuménique revient à BROKER (Les Bonnes Étoiles) de KORE-EDA Hirokazu dont l’histoire est celle d’un abandon d’enfant par une jeune femme et des tentatives de lui trouver une nouvelle famille. Lors d’un périple insolite et inattendu à travers le pays, le destin de ceux qui rencontreront cet enfant sera profondément changé.

Le Prix FIPRESCI de la compétition revient à LEILA ET SES FRERES de Saeed ROUSTAYI.

Le prix de la Caméra d’or, qui distingue les premiers films de jeunes réalisateurs·trices, a été décerné à WAR PONY de Riley KEOUGH et Gina GAMMELL. Le film était présenté à la section Un Certain Regard. Une mention spéciale a été attribuée à PLAN 75 de Chie HAYAKAWA, également projeté à Un Certain Regard. Notons que WAR PONY… enfin le caniche argentée qui incarne Brittney dans WAR PONY a reçu la Dog Palm.

Découvrez le Palmarès de la section « Un Certain Regard » : lire l’article

Affiche Cannes 2022
Partagez avec vos amis !Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Email this to someone
email